samedi, mai 30, 2015

La science de la nature

Nous parlons couramment des sciences de la nature, que nous élaborons. Mais c'est en fait la nature qui détient cette science universelle, complexe et puissante; ce n'est pas nous. Nous tentons seulement de la déchiffrer selon les limites de nos fabulations.
Ontologiquement la nature est immensément savante, plus que tous nos chercheurs réunis ne le seront jamais. La nature est un puits infini de science. La nature est savante.  Elle a non seulement la science infuse, mais elle dispose d'un pouvoir programmatique, créatif et de modélisation fascinant, dynamique, expérimental, foisonnant et fascinant inépuisable, couplé avec une énergie vitaliste  infatigable. Comme si elle était la science en acte. Et la beauté en temps réel.

Elle est tout l'univers. Elle est chacun de nous. Elle est la conscience que j'ai de moi et du monde. Je n'ai pas d'être en soi que je puisse saisir, objectiver. Seulement une conscience externe de moi. Je me regarde aller de l’extérieur de moi-même. Je m'observe, m'écoute, me plains ou me congratule, m'abaisse ou m'élève de l'extérieur de moi-même, comme si j'étais un simulacre. Celui-ci qui m'apparaît et prétend être moi, avec lequel je suis devenu familier a une sorte de permanence qui m'assure de notre lien, mais pas d'immanence.

Aucun commentaire: