mercredi, décembre 31, 2014

LE VIVANT : HISTOIRES – colloque les 7 et 8 janvier 2015, au CNAM de NANTES





Nos sociétés se posent avec acuité la question de leur relation au vivant, dont témoigne à profusion l’importance prise par les thèmes de l’écologie et de la biodiversité, la mise en place de comités d’éthique, la question de la vie (son origine, son évolution) elle-même. Ce rapport au vivant n’est pas dénué de toute dimension imaginaire et mythique.
Qu’en est-il de nos organisations et systèmes éducatifs : éprouvent-ils aujourd’hui le besoin de redonner toute sa place au vivant ? Quand le vivant n’est plus considéré comme une mine à exploiter mais comme un monde de coopération et d‘inspiration métabolique, confrontés que nous sommes aux systèmes de communication de masse et à la société digitale ? Qu’en est-il du vivant, quand se réinvente sous nos yeux notre relation au vivant ? Comme le souligne Yvon Pesqueux, « explorer les mondes inventés par les humains, c’est comprendre que tout monde est une société du risque… que les peurs des hommes sont propres aux mondes qu’ils inventent, que chaque monde a ses peurs ». Quelles logiques sont à l’oeuvre dans l’entreprise, l’université, la culture, lorsque chaque secteur estime ses choix rationnels et ceux des autres mondes irrationnels ?
C’est de cette problématique résolument transdisciplinaire et internationale que devrait rendre compte ce colloque organisé par le Cnam Pays de la Loire et présidé par le professeur Yvon Pesqueux, socio économiste.


Conservatoire National des Arts et Métiers des Pays de la Loire.                                
            Utopia (ONG).
Colloque « Le Vivant : histoires »,
au CNAM de Nantes, 25 boulevard Guy Mollet.
Les 7 et 8 janvier 2015.
Président : Professeur Yvon Pesqueux (CNAM).
Programme.
Mercredi 7 Janvier 2015.
9h : accueil des intervenants et du public. (Amphithéâtre)
9h30 : ouverture officielle par le directeur régional du CNAM, Yannick Lefeuvre, et les représentants des autorités locales et partenaires universitaires.
10h-12h30 : conférences inaugurales.
Yvon Pesqueux,  professeur au CNAM, président du colloque : le cycle de vie et le statut de la métaphore organique.
Martin Aurell, de l’Institut Universitaire de France, professeur à l’Université de  Poitiers directeur des Cahiers de Civilisation médiévale : les vivants et les morts  dans la civilisation médiévale.
Débat.
Déjeuner.
14-18h. Mythes, imaginaire et sacré.
Président des séances: professeur Jean Marie Brohm
14h-15h30. Atelier

Divinisation du vivant et fantasme d’auto-engendrement, François Dingremont, directeur de recherches, Ecole Pratique des Hautes Etudes.

Mythanalyse du vivant, Hervé Fischer, mythanalyste, sociologue de la Culture, Université René Descartes Paris 5.

Le Vivant et  le sacré, Georges Bertin, socio-anthropologue, directeur de recherches au CNAM des Pays de  la Loire.

Débat.
Pause
16h-18h00. Atelier
La mort vive dans le mythe d’Héraklés, Franck Vialle, maître de conférences HDR .en Sciences de l’Education, Université de Pau et laboratoire EXPERICE.

La vie c’est une question d’espacement, Rita di Barnaba, linguiste, Université de La Sapienza- Roma,  Professeure à l’Ecole « Chantemerle », Suisse.

Le devenir objet du vivant et réciproquement, Marianne Celka, Montpellier, sociologue, chercheure au Laboratoire de recherches socio-anthropologiques, Université de Montpellier 3.

Débat.
Visite des expositions et posters.

Buffet convivial.

Jeudi 8 Janvier 2015.

9h-12h30, Histoires ...
Plénière. (Amphithéâtre).
Présentation du Film « Né pour apprendre » d’ Hélène Trocmé-Fabre.
Le Vivant  et nous, Hélène Trocmé-Fabre et la pédagogie du Vivant, ou le langage du vivant, une voie, une voix en sommeil,  Joëlle Aden, professeur des Universités, Université du Maine.
Débat.
Pause.

10h30-12h30, Atelier. (Salle Vincent Merle).
Présidente de séance : professeur  Fiorenza Gamba.
Comprendre la relation au vivant, l’émergence de l’idée d’environnement au 19e siècle, Valérie Chansigaud, historienne de l’environnement, CNRS, UMR 7219, laboratoire SPHERE.
Le vivant dans les sciences contemporaines, d'Alfred North Whitehead à Rupert Sheldrake, de David Bohm à Vandana Shiva. Eléments pour une réactivation de la philosophie de la nature, Mohamed Taleb,  philosophe, professeur à l’Ecole Supérieure en Education sociale (Lausanne).

Les conceptions du vivant chez Simmel et Michel Henry, Jean-Marie Brohm, sociologue, professeur émérite de l’Université de Montpellier 3, directeur de la revue Prétentaine.
Débat.                                                                                   Déjeuner.

Atelier 1
14h-18h, Mutations sociales, images et imageries. (Salle Dubigeon )
Président des séances : professeur Mohamed Taleb (Université de Lausanne)
14h-15h30
La biodiversité du vivant, vers une nouvelle crise ? Patrick Gillet, professeur d’écologie à l'Institut de Biologie et d'Ecologie Appliquée, UCO. Equipe de recherche Mer, Molécules, Santé, EA 2160.
Le vivant et l’artefact : Est-il absurde, pour l’être humain, de chercher à communiquer avec les machines ? Yves CHEVALIER, professeur émérite des universités, Université européenne de Bretagne, Bretagne-Sud.
Le corps et l’imaginaire/animal, milieu du politique, Philippe de Boissezon, chercheur en Sciences de l’Education, Université de Pau, laboratoire EXPERICE.
Débat.
Pause
16h-16h30 : poster de M-C Fave (Ecole vétérinaire):
Vivre avec le monde vivant, animaux et plantes sauvages, des alliés pour l’homme
16h30-18h.
Des quelques formes de permanence numérique du vivant. Réflexions d’anthropologie de l’immortalité. Fiorenza Gamba,  professeure agrégée de Sociologie de la Culture à la Faculté de Sciences « Politiques, Sociologie, Communication » de l’Université Sapienza de Rome.
De la peur à la résilience, Marie Thérèse Neuilly, MCF des Universités à Nantes, expert UNESCO, sociologue.

Peut-on rêver la société autrement qu’en logique normative ? François Simonet, Université de Pau et laboratoire EXPERICE.Fondements des outils de gestion et compréhension du vivant, Denis Lebey, ingénieur CNAM.
Débat.


Atelier 2.
14h-18h La place du vivant : personne et éducation. (Salle Vincent Merle).
Président des séances : Franck Vialle, Université de Pau.

14h-15h30, psychologie, psychanalyse.

Les âges de la vie comme condition du vivant. Régénérations intergénérationnelles, histoires généalogiques et biographiques, âges chronologiques et subjectifs, Christian Heslon, directeur IPSA UCO Angers, psychologue.

La prise du Vivant dans le langage, Rajaa Stitou, MCF- HDR à l'Université Montpellier 3 Psychanalyste, laboratoire LPCLS, Aix Marseille.

Histoire de vie, histoire d’en vie.  Martine Lani Bayle, professeur en Sciences de l’Education à l’Université de Nantes, directrice de la revue Chemins de Formation.

16h-16h30 : poster de M-C Fave (Ecole vétérinaire) :
Vivre avec le monde vivant, animaux et plantes sauvages, des alliés pour l’homme

16h30-18h. Education.
Quelles représentations du vivant dans les programmes scolaires, une comparaison France /Québec, Sandrine de Montgolfier (Université de Créteil), Marie Claude Bernard Université Laval, Québec)), Catherine Simard (Université du Québec à Rimouski), Michèle dell’ Angelo UMR STEF/ENS Cachan).

 Enseignements relatifs au vivant, regards sur les missions des enseignants en France et au Québec, Gishlain Samson (Université du Québec à Trois Rivières), Catherine Simard (Université du Québec à Rimouski), Michèle dell’ Angelo UMR STEF/ENS Cachan).

Conceptualisation du vivant dans l’enseignement de la biologie, Pr Marie-Claude Bernard, Université Laval, Québec.


18h-18h30 : conclusions, Yvon Pesqueux et Georges Bertin. (Amphithéâtre).




LIBRAIRIE.

Aucun commentaire: